Accès aux formations

Enseignements du 3e cycle

Bonjour à tous,

 

Pour chacun des cours, des modalités pédagogiques sont réfléchies et mises en place. Si le nombre de place est limité par session, c'est pour permettre une formation interactive et productive. Et nous veillons à proposer une formation plusieurs fois dans l'année afin de garantir un accès au plus grand nombre (par exemple : journée de formation sur le remplacement - proposée 3 fois par an = 108 places (// promotion 2016 = 102 nouveaux internes) + l'Après-Midi Du Remplacement (AMDR) = 40 places).

De plus, il existe des règles de sécurité au sein de la faculté : chaque salle de cours a une capacité limitée. Si nous dépassons le nombre d'étudiants autorisé, les conséquences seront de la responsabilité de l'enseignant. Eh oui, les murs ne sont pas extensibles.

Aussi, aucune demande d'inscription EN PLUS du nombre d'étudiants autorisé ne sera acceptée - ni aucune liste d'attente mise en place. Étant donné que vous êtes plus de 500 internes inscrits au DES de MG à Rennes, nous ne pouvons pas être derrière chacun de vous ni gérer une liste d'attente ; aussi, nous vous laissons le soin de vous connecter régulièrement à MGCampus ; quelques places se libérant très souvent les jours précédant la formation.

 

Par ailleurs, les conditions d'accès aux formations sont décidées par chaque enseignant selon des critères pédagogiques.
Nous sommes des enseignants formés à la pédagogie (eh oui, il existe aussi des DIU de pédagogie !) qui avons pour objectif d'accompagner les internes à développer des compétences spécifiques aux soins primaires.

Toutes les formations qui vous sont proposées n'ayant pas toutes les mêmes modalités pédagogiques, les conditions d'accès peuvent donc varier.

Par exemple, les formations d'addictologie, de neurologie ou encore de gériatrie sont actuellement (sous réserve de modification par l'enseignant) ouvertes sans conditions de validation de stage, car les modalités pédagogiques mises en place le permettent.

Par contre, les formations de gynécologie et de pédiatrie - par exemple - vous demandant un travail préparatoire autour de situations cliniques complexes vécues en stage ambulatoire : il faut avoir été en stage ambulatoire (ou en cours) pour pouvoir y participer. Car si les internes rapportent des situations de gynécologie hospitalières, celles-ci feront appel à des compétences qui n'appartiennent pas aux soins primaires (et donc que les enseignants de maîtrisent pas forcément) et les enseignants ne pourront pas amener les étudiants à développer des compétences spécifiques aux soins primaires.

Nous vous rappelons également qu'il n'y a pas que les formations organisées par le DMG qui valident des heures de cours mais aussi la participation à certains congrès ou encore la réalisation de tests de lecture des revues Médecine, Exercer et Prescrire (cf Formations validées 2017-2018).

Enfin, si vous ne pouvez vous inscrire à beaucoup de formation au cours d'un semestre, nous vous encourageons à optimiser ce temps de formation "libre" à la rédaction de la fiche de thèse afin qu'elle soit validée dès que possible. Vous pourrez ainsi participer aux formations dédiées à la recherche quali ou quanti en fonction de votre sujet de thèse.

 

L'équipe du DMG.